Nos interventions sur la Gouvernance de la Métropole

Conseils Métropolitains de Nantes

Conseil Métropolitain du 24 mars 2022

Transition écologique - Egalité - Schéma stratégique piéton métropolitain


Intervention de Matthieu Annereau

Merci Madame la Présidente, chers collègues. Alors nous souscrivons bien entendu à une ville, un territoire qui soit apaisé, et comme on venait de le dire, il serait bon que nos débats ici soient davantage apaisés également. Sur la forme, moi clairement je regrette, Madame la Présidente, que vous n’ayez pas recadré en quelque sorte votre Vice-Président compte tenu des propos qu'il a tenu. Et sur le fond, ça fait quand même à plusieurs reprises que nous posons des questions, tout à l'heure Madame Oppelt, précédemment moi-même, c'était une question déjà qui faisait écho à une précédente intervention et sur laquelle je n'ai toujours pas de réponse. Alors je veux bien qu'on siège ici toute la journée, qu'on soit studieux, qu'on écoute, qu’on pose des questions mais on a le droit également d'avoir des réponses. Voilà c'était mon préambule.

[Réponse de Johanna Rolland]

Je vous remercie, Monsieur Trichet a en effet répondu, mais par manque de chance, pas à ma question. Ma question était sur les engagements financiers et investissements de la métropole sur ce site. Ce que vous venez de dire ne répond aucunement à ma question, désolé de vous le dire Madame la Présidente.


Réseau de transports collectifs urbains de l’agglomération nantaise – Évolutions de l’offre des lignes régulières à la rentrée de septembre 2022 et des tarifs au 1er juillet 2022


2ème intervention de Mounir Belhamiti

Oui, merci Madame la Présidente de me redonner la parole. Alors je voulais juste répondre, et je crois, Robin Salecroix finalement nous a démontré à quel point il y avait une différence entre les républicains, les élus républicains dans cette assemblée qui savaient faire preuve de respect et de dignité sur leur fonction. Et je crois que Monsieur Bolo nous a une nouvelle fois démontré, parce qu’il l’avait déjà fait vis-à-vis de notre collègue Valérie Oppelt tout à l’heure, que la malveillance était une de ses caractéristiques fondamentales. Et je crois quand même Madame la Présidente, que vous avez la police de cette assemblée, que parfois il faudrait aussi rappeler certaines règles, certains usages à l'égard de nos collègues.

J'étais interpellé sur la question de ma “candeur” vis-à-vis des chiffres, des projections. Je résume les propos de Monsieur Bolo, la logorrhée de Monsieur Bolo c’est “Circulez y'a rien à voir, vous inquiétez pas, nous pilotons et nous gérons”. Mais je n'ai vu aucune étude Monsieur Bolo, et je vous mets au défi de m’en sortir une, sur la prospection, sur les anticipations de trafic et d'abonnement sur notre métropole. Ni l’AURAN ni d'autres organismes dont a à sa disposition la Métropole n’a lancé de telles études. Donc moi je vous mets au défi, de me prouver que vous gérez effectivement bien la perspective de l'évolution des modalités de transport sur notre territoire, et je ne demande que ça, je ne demande qu’à ce qu'on me prouve que vous êtes en totale maîtrise sur le sujet.

Et sur les manifestations, alors je ne sais pas à quel Pascal Bolo je dois m'adresser, si c'est le Président de la Sémitan ou si c’est le patron de la police municipale à Nantes, mais excusez-moi, vous-même vous taxez les manifestants anti-vax d’abrutis sur les réseaux sociaux. Donc aller dire à l'État ou je ne sais qui, dans vos discussions avec la préfecture etc, que nous ne faisons pas assez pour que les manifestants, finalement manifestent sans gêner l'ordre public et sans troubler la libre circulation des citoyennes et citoyens... Enfin vous êtes en responsabilité à la fois sur le réseau des transports et à la fois sur la sécurité à Nantes. Donc soit vous êtes en incapacité d'agir, soit vous ne faites rien et vous êtes observateur, et là pour le coup la candeur est plutôt de votre côté, de la situation. En tout cas moi, je vous le dit, l'État fait ce qu'il faut en matière d'investissement et de soutien à l'investissement sur les transports urbains. Je vous rappelle que le contrat qui a été signé sur les investissements en matière de développement des lignes de tramway, que le Premier Ministre est venu ici, y compris sur place, signer avec vous Madame la Présidente, c'est une participation sans précédent d'investissement de l'État aux côtés de notre collectivité. Donc il ne faudrait pas s'arranger avec la vérité, ou en tout cas dire des demi-vérités. Voilà Madame la Présidente, ce que je voulais dire, en tout cas je pense qu'il y a certains élus avec qui le débat peut se passer bien, et je remercie Monsieur Salecroix pour son intervention bienveillante, mais en même temps, qui a le mérite de dire les choses, et je suis déçu de voir qu'encore aujourd'hui, nous avons de tels propos tenus dans notre assemblée. Je vous remercie.

Conseil Métropolitain du 4 février 2022

Aménagement de la Route de Paris - Dissensions dans la majorité

Intervention de Mounir Belhamiti

Merci Madame la Présidente. Je n’avais pas l’intention de réagir, mais depuis tout à l’heure j’écoute attentivement nos débats, et je veux bien qu'on appelle à la modération, je veux bien qu’on en appelle à l'arrêt de caricatures en tous genres, notamment en ce qui concerne les positions du groupe Écologiste et Citoyen, que je connais bien, pour avoir également porté certains combats en matière de transition écologique, aux côtés de certains élus ici présents. Mais vraiment, je vous demande solennellement de vous interroger sur les multiplications de ces positions, et sur la réalité des combats qui vous animent. Sincèrement, et en toute bienveillance, sur la reconstruction de la ville sur elle-même, sur la question des activités économiques dans notre ville et dans nos quartiers, et notamment de l'emploi sur des quartiers qui, on le sait, souffrent d'un niveau de chômage encore trop élevé. J'entends les critiques, j'entends les alertes mais quand même, c'est je crois la 5ème prise de parole, pour un vote contre une délibération qui émane de la majorité à laquelle vous appartenez, sur un projet qui semble relativement faire consensus au travers des groupes, à l'exception du votre. Moi je ne sombre pas dans la caricature de vos positions, et elles sont respectables même si je suis désaccord avec la plupart d'entre elles aujourd'hui. Je voudrais juste vous interroger sur la cohérence de tout ça, quand on souhaite développer une Métropole sur elle-même, quand on souhaite limiter l'artificialisation des sols, comme je crois c'est ce que vous souhaitez également, quand on souhaite faire en sorte que chacun puisse trouver sa place dans l'économie qui est la nôtre, quand on souhaite également qu'il y ait des outils en matière de santé au plus proche de nos quartiers, des bureaux au plus proche de nos quartiers, franchement je suis étonné de voir une telle multiplication de positions opposées à ce qui finalement est un projet métropolitain, et un projet de développement durable d'une Métropole qui sait, à mon avis, garder un certain équilibre tant en matière de développement économique en matière de développement durable. Voilà, merci Madame la Présidente, juste pour vous faire part de cet étonnement.

Conseil Métropolitain du 29 juin 2021

Stade de la Beaujoire-Louis Fonteneau, centre José Arribas et plaine de jeux de la Jonelière


Intervention de Mounir Belhamiti

Sans surprise, je voulais que nous nous associions évidemment à tout ce qui vient d’être dit. Je pense notamment à l’intervention de Monsieur Vey qui salue comme nous le travail qui a été mené dans ce groupe, effectivement où les groupes politiques étaient représentés et qui a porté ses fruits avec un partage des informations et une totale transparence sur l’ensemble de ce dossier. Des discussions qui ont pu d’ailleurs parfois être houleuses, taquines, je me souviens Ali de plusieurs de nos échanges, en tout cas qui portent leurs fruits et qui doit faire jurisprudence tant sur le fond que sur la forme, et qui devrait on l’espère en tout cas inspirer, Madame la Présidente, vos vice-présidents et vos vice-présidentes respectifs.

Sur le fond de la délibération, je ne reviendrai pas sur ce qui a été dit puisque les intérêts de la collectivité et de ses habitants ont été largement respectés, et donc on salue évidemment le triplement du loyer et le bénéfice que notre Métropole en tirera, avec une convention qui, on peut le

dire, est gagnante-gagnante, à la fois pour nous et pour le club du FC Nantes. On espère évidemment que les résultats du club seront à la hauteur dans les années qui viennent.

Alors, cette convention s’étale sur une durée qui est assez courte finalement, puisqu’on doit continuer à travailler pour l’avenir un peu plus pérenne de notre relation avec le club du FC Nantes, et nous souhaitons, cher Ali, continuer à travailler à tes côtés et nous inscrire dans la continuité sur ce travail qui a été mené avec toi et avec cette méthode qui aujourd’hui porte ses fruits. On souhaite

évidemment – puisque nous voterons, vous l’avez compris, cette délibération – que cette délibération soit votée à l’unanimité. Merci à vous.

Conseil Métropolitain du 12 février 2021

Stade de la Beaujoire – Louis Fonteneau – Programme de travaux pour l’accueil de la coupe du monde de rugby 2023


Intervention de Mounir Belhamiti

Je ne sais pas quoi dire après avoir entendu ce que je viens d’entendre, ce que nous venons d’entendre. Honnêtement, l’intervention de Monsieur Arrouët est sidérante. Pourquoi ? Parce qu’il confond la gouvernance de la politique publique du sport de haut niveau à Nantes Métropole et la gouvernance du FC Nantes. Ça n’a rien à voir.

Et à tout confondre, vous fragilisez la position de notre collectivité qui au contraire, dans un dossier aussi compliqué que celui-ci, doit être le plus unanime possible. J’en veux pour preuve les leçons qui ont été tirées des précédents fiascos et notamment du YelloPark. Et moi je donne quitus à la majorité d’avoir tiré justement ces leçons et d’avoir fait le nécessaire pour ouvrir la gouvernance de ce dossier compliqué.

D’ailleurs, vous êtes associé au travail que propose Ali Rebouh à la Métropole et à la Ville. Vous faites semblant de ne pas comprendre et de ne pas avoir eu connaissance des dossiers, or on est tous au fait, et pour une fois ça a le mérite d’être salué et j’espère que d’autres politiques publiques prendront exemple sur les travaux que mène Ali Rebouh en la matière puisque c’est justement l’occasion de mettre à plat l’ensemble les tenants et des aboutissants, l’ensemble des données et l’ensemble des hypothèses que nous pouvons envisager dans le cadre de la nouvelle convention qui nous lie avec le club du FC Nantes. Faire semblant que vous n’avez pas d’information, faire semblant qu’il n’y a pas de stratégie, faire semblant que vous n’êtes pas informé, c’est au moins un mensonge, sinon ultra-malhonnête de votre part.

Moi, je voulais vraiment dire effectivement qu’il y a une démarche qui est là, effectivement nous commençons le travail, au sein de ces deux Commissions, à la Ville et à la Métropole. Toutes les réponses ne sont pas encore connues mais nous sommes associés à un travail de transparence qui a été mené par Ali Rebouh et l’ensemble des services. Enfin, Madame la Présidente, vous avez un vice-président qui joue collectif. Enfin vous avez un vice-président qui joue collectif sur cette politique publique, et mieux vaut tard que jamais j’ai envie de dire, mais de là à caricaturer cette politique publique et le travail d’Ali Rebouh, notre collègue qui se bat sur ce dossier compliqué, je crois que c’est largement exagéré.

En tout cas, nous serons à vos côtés lorsqu’il s’agira de tenir face à Monsieur Kita et ses nombreuses tergiversations et ses nombreux soubresauts. Nous serons à vos côtés lorsqu’il s’agira de faire valoir l’intérêt des Nantaises et des Nantais dans ce dossier qui est, on le sait, très compliqué. Merci.